Bienvenue sur ...
... Le Monde Des Séries
Sommaire de la page
Retour Accueil
Index des Séries
LMDS TV
Les niouws
Les fans clubs
Le forum
Vos ch'tites annonces
Le chat
Les liens
A la télé
Nous écrire
A propos du site

Fiche technique

Série américaine Titre original : Lois & Clark : the new adventures of Superman
Nombre d'épisodes : 4 x 26
Diffusion : 12 Septembre 1993 sur ABC, 26 Avril 1994 sur M6
Créée par : Deborah Joy Levine d'aprè les personnages de Jerry Siegel
Acteurs : Dean Cain (Clark Kent/Superman), Teri Hatcher (Lois Lane), Lane Smith (Perry White), Justin Whalin (Jimmy), K. Callan (Martha Kent), Eddie Jones (Jonathan Kent)


Avis perso

Impressionant A la base, Superman est un comic book imaginé par Jerry Siegel, et qui ne date pas d'hier, puisque c'est en 1938 que le petit Clark vit le jour, tout droit descendu de sa Kripton natale.
Mais plus qu'un héros de BD, Superman était un moyen efficace de promouvoir les Etats-Unis en ce début de seconde guerre mondiale, auprès d'un peuple qui se sent le besoin d'être représenté par un héros... un héros sur les épaules duquel reposerait toutes les grandes valeurs de l'Amérique : courage, puissance, honnêteté, etc...
Ce nouveau héros devient donc le symbole d'un cohésion nationale, et où la cible, à l'origine, est allemand ou japonais. Viendront ensuite les Russes et tout un tas d'empêcheurs de bouffer son McDo pénard.
Bref, on nous a bien souvent servi un Superman à la sauce Heinz double dose, assez indigeste il faut le dire. Bien sûr qu'on a eu droit à de très bonnes intrigues, mais pas si couramment que ça (du moins c'est mon avis).

Le cinéma a redonné du punch à la série. C'est le cas pour le feuilleton TV "Lois et Clark" qui fait apparaître un héros plus léger, plus sympa, beaucoup moins pompeux.
Les superhéros ont toujours un faible pour le petit écran. On se souvient des séries kitschs mais néanmoins pêchues telles que Batman, Hulk ou de la tournoyante Wonderwoman.

Mal aux dents?Pour le côté ringard, notre héros en slip serré et collants n'est pas mal non plus. Le réscussiter aujourd'hui aurait pû constituer une grave faute de goût de la part des producteurs. On se souvient notamment du transparent Superboy, qui n'avait guère le profil de quelqu'un qui peut sauver la terre en cas de danger. Il fallait trouver quelqu'un de plus cossu, à la hauteur du mythique Christopher Reeve, qui à l'image de Sean Connery pour les Bondmaniaques, restait dans l'inconscient collectif, le seul et l'unique interprète de Superman.
De même que le méchant, Lex Luthor, interprété sur grand écran par le magistral Gene Hackman. C'est finalement Dean Cain, un acteur plutôt beau gosse (difficile à avouer quand même pour un mec), métissé asiatique, qui ré-enfile la célèbre cape rouge, et toute la panoplie qui va avec. Mission accompli pour les producteurs, même si au début les spectatrices préféreront le charme discret mais apparemment efficace de Jimmy Olsen du Daily Planet aux muscles de Clark.

Dès la deuxième saison, Jimmy changera donc de visage, et empruntera celui du fadasse Justin Whalin, qu'on avait pû apprécier dans Chucky au cinéma, et qui, ne faisant pas d'ombre à la poupée tueuse, ne risque pas d'en faire au superhéros. Quant à Lois Lane, c'est la ravissante Teri Hatcher (difficile de dire qu'Hatcher est seulement "ravissante" quant on est un mec), qui aura la chance d'incarner la célèbre journaliste.

L'amour plus fort que tous les vilains

Désormais ce ne sont plus les exploits du bellâtre qui seront mis aux premier plan, mais ses déboires affectifs avec la Lois. Le spectateur mâle, américain moyen, a dû penser au départ : "v'là t'y bien une série imaginée par une femme encore! Elle m'a transformé mon Superman en chiffe molle. Où qu'il est passé le kriptonien viril et terrifiant qui cassait du nazi et du coco du soir au matin?"
Et bien Deborah Joy Levine ne s'y est pas trompée. Le Superman à la fois timide et plein d'humour a fait craqur bien des spectatrices. Quant à Lois, elle prend beaucoup plus de relief que dans les adaptations antérieures, avec un sacré caractère qui au final la rend attachante. Le méchant, Lex Luthor, est ici de retour, également relooké pour rentrer dans la nouvelle optique de la série. Lex (interprété par John Shea) est beau, riche, charmeur, et il apparaît souvent presque sympathique, alors que Gene Hackman était un salopard dans la plus pure tradition.
6 lettres, pas mieuxSeul regret : la série est meilleure durant les premières saisons, car elle jour sur le double personnage Kent/Superman, avec une Lois hésitante, le cul entre deux chaises. Il se passe toujours quelques chose qui nous pousse à croire que les deux héros vont tomber dans les bras l'un de l'autre. Mais ça n'arrive jamais. Cet élément narratif qui repose sur un suspense efficace représente en réalité le principal attrait de la série.
A prtir du moment où Lois et Clark sortent ensemble, notre première réaction est de dire : "Ah! Ben tout de même! C'est pas trop tôt!" Mais en fait, si, c'est trop tôt, car la série n'a pratiquement plus d'intérêt. On tombe dans des situations nian-nian, comme savoir comment va s'organiser le mariage des tourtereaux, qui on invite, et autres conneries dans le style.

La 4ème saison démontre bien ce phénomène et annonce la mort de la séie, devenue plutôt médiocre.

Fred

Haut


Boutique

Boutique neuf
Proposition-->Cliquez ici et retrouvez la BO de la série sur CD.
5 offert sur votre 1ère commande (voir conditions sur l'accueil du site)

Boutique occasion
Proposition--> Cliquez ici pour chercher des objets de la série, de la kriptonnite ou des K7 d'occasion sur eBay (mots conseillés : superman, lois, clark, kent, Kripton).
Et pour être alerté de la mise en vente d'objets, pensez à vous inscrire sur le site d'eBay!

Haut


Liens

Lien-->

Haut