Bienvenue sur ...
... Le Monde Des Séries
Sommaire de la page
Retour Accueil
Index des Séries
LMDS TV
Les niouws
Les fans clubs
Le forum
Vos ch'tites annonces
Le chat
Les liens
A la télé
Nous écrire
A propos du site

Fiche technique

Série américaine Titre original : Quantum Leap
Période : 1989-199
Nombre d'épisodes : 96
Musique : Mike Post
Série créée par : Donald P. Bellisario
Scénario : Donald P. Bellisario, Deborah Pratt, Tommy Thompson, Paul Brown
Acteurs : Scott Bakula (Docteur Samuel Beckett), Dean Stockwell (Albert Calavicci)


Avis perso

En voiture Simone... C'est en 1993 qu'arrive en France sur M6 Code Quantum, alors qu'en Amérique la série vit sa dernière saison. Quatre ans pour traverser l'Atlantique. Cette attente aurait put laisser présager une série sans grand intérêt, et pourtant M6 va créer avec cette diffusion un raz de marée de fans dont même X-Files ne peut se targuer (les débuts de Mulder et Scully ont été plutôt lents en France).

Tout au long des 96 épisodes, Code Quantum va nous faire vivre les aventures du Docteur "Sam" Beckett, un Einstein des temps modernes, qui a développé un programme de voyage dans le temps. Impatient, celui-ci décide de tester sa machine sur lui même, un peu comme l'ont fait avant lui l'homme invisible, Hulk ou le Dr Jeckill (ils font jamais gaffe ces scientifiques). Mais la machine n'est pas encore au point et l'expérience tourne mal. Sam se retrouve bien dans le passé, dans le corps d'une autre personne dont il prend involontairement et temporairement l'apparence. Il va devoir intervenir dans la vie de son "hôte" pour réparer des erreurs du passé avant de changer de nouveau de corps et d'année. Le problème est qu'il lui est impossible de maîtriser ses "sauts", et donc de revenir à son époque

Dans sa tâche, il est aidé par "Al", un homme du présent que seul Sam peut voir sous forme d'hologramme. Les deux personnages ont beau être amis, tout les oppose. Sam est un scientifique à la vie bien rangée et aux moeurs honorables là où Al est un personnage "légèrement" obsédé par les femmes et au passé guère flamboyant. Pour nous, ce dernier est un des principaux moteurs du comique de la série, pour Sam il est son dernier lien avec le présent.

les multiples facettes de SamL'originalité de la série repose sans nul doute sur les multiples apparences que va prendre Sam Beckett. Un peu à la façon du Caméléon, il va devoir revêtir différents rôles, qu'il le veuille ou pas. On le retrouvera ainsi dans le corps d'un disc-jockey, d'un policier, d'un professeur ou de lui-même enfant...sans oublier son passage dans un corps de femme (ce qui ne déplaît pas à Al) ou dans la peau, ou plutôt les poils, d'un chimpanzé. Une multiplicité qui donne à chaque épisode l'assurance d'un renouvellement du scénario. Il est juste dommage que l'on ai droit aux sempiternels épisodes du style l'assassinat de Kennedy ou le traumatisme de la guerre du Viet Nam. Mais la plupart des séries en passent par là, ça plaît aux américains.

Durant 5 saisons, nous avons ainsi voyagé d'époque en époque avec les excellents acteurs de cette série jusqu'à l'arrêt définitif de celle-ci sur un épisode apprécié de beaucoup et que je trouve personnellement assez décevant (on dirait vraiment qu'il est construit uniquement pour permettre une improbable suite à la série). Le soir de la dernière diffusion en France, M6 a connu son plus fort taux d'appels téléphoniques réclamant de nouveaux épisodes. cinq ans après, on a vraiment l'impression que le "soufflé" Code Quantum est retombé. Peu (pas) de sites en français sur cette série, des fans d'une discrétion rare...la série culte semble simplement faire partie du paysage audiovisuel. Une fin bien triste pour une série qui a révolutionné le monde des fictions TV et qui est sans aucun doute à l'origine de nombreux titres actuels.

Alain

Haut


En plus

En plus-->Le titre original de la série est "Quantum Leap". Quantum renvoie à un terme de physique qui sert ici de base à la théorie du voyage temporel. Leap vient du verbe anglais to leap qui signifie "sauter, faire un bond". Le titre fait donc référence au moment où Sam change d'époque en faisant un saut dans le temps grâce aux quanta (vous pouvez jeter un oeil aux scans de mes dictionnaires (Larousse) pour les définitions de quantum et de leap).

En plus-->Le point ci-dessus explique ainsi le nom donné aux fans de la série, les leapers.

En plus-->Il paraît que l'un des scénarios prévu pour la série avant son arrêt devait mettre Sam Beckett dans la peau lisse d'un bébé. Pourquoi pas!

En plus-->Une remarque tirée du livre "Cinémato-gaffes (édité chez Ramsay Cinéma) : "Dans Quantum Leap, un film de télé (sic), Sam Beckett (Scott Bakula) habite dans le quartier de Watts, à Los Angeles, à l'époque des émeutes de 1960. Il demande à un moment donné à Al (Dean Stockwell) à quelle adresse il habite. "Au 218", lui répond Al. Nous voyons un peu plus loin la porte de l'appartement avec un beau "217" fixé dessus."

En plus-->Dans l'épisode Histoire de fantômes sournois, Sam découvre comme dans tous les épisodes son visage du moment dans un miroir. Mais ce n'est pas un simple figurant qui sert de reflet dans cet épisode. Il s'agit en fait de Donald P. Bellisario, le créateur de la série (et de bien d'autres).

En plus-->Oh, Boy!, tel est en VO le fameux Oh, bravo! de Sam Beckett. Sam et Al

En plus-->On doit aussi à Donald P Bellisario les célèbres séries MagnumI, Jack Cutter ou Supercopter.

En plus-->L'implication de Bellisario est omniprésente, on trouve notamment des épisodes autobiographiques. Signalons aussi que le générique de fin du dernier épisode montre un enfant dans les bras d'un homme, il s'agirait de Bellisarion et de son père

En plus-->Sam Beckett ne revient jamais avant la date présumée de sa naissance en 1953 (à une exception près pour " Les tuniques bleues ") et ne " voyage " jamais après la date fatidique de son premier départ en 1995.

En plus-->Sam possède plusieurs doctorats, en langues anciennes, en médecine, en astrophysique et physique quantique pour laquelle il a obtenu le prix Nobel.

En plus-->Son premier saut lui a fait perdre la mémoire et une partie de ses aptitudes intellectuelles.

En plus-->Scott Bakula a réalisé 3 épisodes (" Coiffé au Poteau ", " Le roi du direct ", " Enchères frauduleuses ").

En plus-->Musique : Mike Post pour la 1ère saison, Velton Ray Bunch pour les saisons 2 à 5

En plus-->La scénariste Déborah Pratt (compagne de Bellisario) tient aussi le rôle du personnage principal féminin dans " Histoire de fantôme sournois " et que leur fille Troian interprète un rôle -clé dans " Dragons et démons "

En plus-->Au moins 5 romans sont édités chez " j'ai lu " et sont encore disponibles

En plus-->A savoir : un magazine anglais (Cult Time # 7 novembre 1998) avait sorti le top 5 des derniers épisodes de séries télé. La 1ère place revenant à l'épisode " Le grand voyage " de Code Quantum.

En plus-->Code Quantum a été traité dans le numéro 10 de Génération Séries. Il n'est plus disponible et est apparemment assez difficile à trouver. Si vous en voyez un quelque part, prenez le! Si vous en voyez deux...contactez moi! :)

En plus-->Dans les ouvrages qui ne sont plus édités, on trouve un Guide du Téléfan chez DLM Editions, ainsi que les grandes séries télés américaines de 1970 à nos jours par Alain Carrazé et Jean-Jacques Schleret chez 8ème Art Editions. Mais il faudra fouiller les stocks et librairie d'occasion car à ma connaissance ces éditeurs ont mis la clé sous la porte.

Haut


Boutique

Boutique neuf
Proposition-->Cliquez ici pour les novellisations des aventures de Sam et Al.
5 offert sur votre 1ère commande (voir conditions sur l'accueil du site)
Les CD proposant le générique étant qu'une qualité honteuse, je vous invite à chercher la BO officielle en occasion.

Boutique occasion
Proposition--> Cliquez ici pour chercher des objets ou K7 d'occasion de la série sur eBay (mots conseillés : quantum, Bakula, cantum).
     Et pour être alerté de la mise en vente d'objets, pensez à vous inscrire sur le site d'eBay!

Haut


Liens

Lien-->

Haut